FANDOM


Selon sa provenance, l’eau du réseau public, d’une source ou encore d’un puits devra bénéficier d’un traitement, dans certaines régions, la qualité des eaux de surface ou souterraines est tellement médiocre (voire très mauvaise) que les sociétés de distribution d'eau et les collectivités territoriales ne parviennent plus à livrer de l'eau conforme à la définition de la potabilité…

On évitera l’emploi d’un adoucisseur (générant un rejet de 3 à 4 litres pour 1 litre d’eau osmosée, pouvant être colonisé par des micro-organismes, emploi de résines et de sels, l'eau à la sortie d'un adoucisseur étant agressive et favorisant la corrosion des métaux, elle est fortement déconseillée pour l'alimentation, les rejets de saumure étant également une des causes principales de la pollution de nos rivières).

Selon la région et le taux de dureté de l’eau, il conviendra également de traiter le tartre…

Pour effectuer ce traitement, selon chaque cas particulier, on choisira un système écologique fonctionnant sans chimie, sans électricité et sans entretien...


- Par traitement magnétique ou catalytique... le détartrage s’effectuant en douceur (les colloïdes de carbonate de calcium actifs vont être transformés en mini-cristaux inactifs qui ne se déposeront plus tandis que le déplacement de la réaction d'ionisation du carbonate de calcium va faciliter la dissolution du tartre existant), au final le conditionneur agissant en préventif empêchant toute nouvelle formation de tartre, un détartrage complet pouvant toutefois durer 5 à 18 mois selon le tartre accumulé.

(*) Ces systèmes bénéficiant d’une Atex (Appréciation technique d’expérimentation délivrée par le CSTB, Centre scientifique et technique du bâtiment).


- Ou grâce à un système de structuration de l’eau… qui fonctionne selon des principes physiques calqués sur le modèle de la nature, utilisant une technologie unique et très écologique, l’eau retrouvant ses qualités "bio-énergétiques" naturelles sans modification de sa structure chimique, caractérisées notamment par les principaux constats suivants observés:

  • Un élimination de la problématique du calcaire…
  • Une forte limitation des développements bactériens en circuit ouvert ou fermé, de la rouille, de l’oxydation, de la corrosion dans les circuits d’eau chaude et froide…
  • Une diminution de la tension de surface, une augmentation de la résistivité, de l’équilibrage du PH, l’odeur et le goût du chlore sont nettement diminués…


- La filtration de l’eau pour le chauffage… reprenant la bio-technologie précédente, ce système simple à installer en départ eau chaude ou en retour eau tiède, est spécialement conçu pour un chauffage par le sol et une petite installation (systèmes de chauffe jusqu’à 50 kW): local commercial, appartement, maison individuelle,…

Il va permettre une clarification de l’eau de chauffage: l’envasement va se dissoudre, les odeurs de putréfaction (bactéries) vont disparaître et la consommation énergétique va se réduire...


- La filtration de l’eau au robinet… un système très facile à installer sur la robinetterie et qui permet d’obtenir une eau "vivante" idéale à boire pour toute la famille, pour cuisiner, pour les animaux qui reprend la bio-technologie présentée ci-dessus:

  • Une fonction filtration pour la quasi-totalité des polluants: chlore, métaux lourds, bactéries, micro-organismes, parasites, virus, résidus de médicaments, antibiotiques, pesticides, engrais,… ainsi que tout mauvais goût et toutes odeurs désagréables sont supprimées.
  • Ainsi qu’une fonction vitalisation...


- Le filtre anti-chlore… sous la douche ou dans le bain, nous inhalons du chlore (10 à 100 fois plus que dans notre eau de consommation) ainsi que des composants chimiques qui sont agressifs pour la peau, pour les yeux, les voies respiratoires, les cheveux,… et nocifs pour l’organisme (notamment pour les bébés et les jeunes enfants)…

Ce type de filtre va permettre d’éliminer ces composants nocifs, votre peau va redevenir plus douce et vos cheveux plus soyeux,...

Pour obtenir une eau d’alimentation très pure l’idéal sera d’installer un osmoseur en choisissant de préférence un modèle fonctionnant avec une perméat pompe sans électricité (absence de champs électromagnétiques), un rejet minimum et un auto-nettoyage de la membrane évitant les développements bactériens qui traitera très efficacement tous les polluants contenus dans l’eau (la liste est impressionnante): produits chimiques, chlore, herbicides, pesticides, nitrates, métaux lourds, plomb, THM (ou trihalométhanes qui se forment lors de la chloration de l’eau contenant des matières organiques), parasites, résidus de médicaments, antibiotiques, micro-organismes,… pour ne citer que les principaux...


http://louer.maroc.free.fr 14 janvier 2008 à 13:25 (UTC)