FANDOM


Le principe

Les eaux usées (ou eaux grises) provenant de la salle de bains et de la cuisine chargées en détergents, graisses, solvants, débris organiques, ainsi que les eaux vannes provenant des toilettes chargées de diverses matières organiques azotées et de germes fécaux vont être collectées puis dirigées vers:

● Un pré-traitement (ou traitement primaire)… qui va permettre de débarasser les eaux des matières en suspension ainsi que des graisses (une fosse toutes eaux étant le dispositif le plus courant)…

● Un traitement secondaire… qui va jouer le rôle d’épurateur final avant l’évacuation dans le milieu naturel...


L’épuration des eaux usées par bassins-filtres plantés…

Après avoir été pré-traitées, les eaux vont subir trois principaux traitements simultanés en s’écoulant dans des bassins-filtres:

● Un traitement physique… filtration au travers de graviers, de pouzzolane et des systèmes racinaires, rétention d’une partie des matières solides en suspension.

● Un traitement chimique… précipitation des composés insolubles, absorption par les plantes des nitrates, des phosphates, décomposition des divers polluants ménagers sous l’action d’exsudats racinaires des roseaux, ces plantes développant un réseau racinaire très dense (la rhizosphère)...

● Un traitement biologique… les bactéries fixées sur les racines des roseaux vont décomposer les dépôts accumulés en éléments simples solubles dans l’eau et nutritifs pour les plantes (en se nourrissant de cet oxygène, elles vont transformer les matières organiques de l’eau en matières minérales assimilables par les plantes).

● Et enfin… des arbres (bambous, saules, aulnes, peupliers) vont compléter cette filtration en éliminant les phosphates et en réduisant le taux de certains polluants (dont l’azote et le phosphore)...

Au final, grâce à ce procédé d’épuration économe en énergie et en maintenance (un faucardage une fois par an avant l’hiver), l’eau filtrée pourra être rejetée dans une mare, un ruisseau, une rivière, un étang, ou encore servir à arroser le jardin potager, les analyses effectuées révèlant un niveau de filtration en conformité avec la règlementation en vigueur…

Les coûts énergétiques seront réduits si la pente est suffisante, l’intégration dans un écosystème, la légèreté et la durabilité d’une telle infrastructure étant une alternative écologique aux traditionnels filtres à sable ou à épandages souterrains.

Sa simplicité offrant l’avantage de ne pas générer d’odeurs, il fonctionne en aérobiose avec l’oxygène de l’air, l’eau ne stagnant pas dans les bassins et ne formant pas de boues…

Dans les bassins très esthétiques s’épanouissent des plantes de toutes couleurs, magnifiques, avec des odeurs agréables (menthe,…).

Une autre technique intéressante: le filtre compact sur massif de zéolithe, l’eau, après être passée dans une fosse toute eaux qui décante et dégrade les matières en suspension grâce à l’action de bactéries, va être filtrée par un traitement secondaire dans un bac contenant de la zéolithe de différentes granulométries.

Ce système présente l’avantage de réduire la surface de traitement et de son encombrement (moins de 15 m2 au sol), il fonctionne sans besoins électro-mécaniques et permet une parfaite intégration dans le paysage.


http://louer.maroc.free.fr 14 janvier 2008 à 13:20 (UTC)